Il était une fois, en Nouvelle-Calédonie, vivait une petite femme qui avait une petite maison, à la Vallée des colons. Elle souriait tout le temps, avait trois enfants et ne gagnait pas beaucoup d’argent. Un jour de pluie, son mari était parti acheter des salsifis, mais faut croire que c’était difficile à trouver, voilà déjà plusieurs années qu’il n’était pas rentré. Sans lui, elle se débrouillait, elle avait une voiture et même douze paires de chaussures. Dans le salon : un canapé, légèrement tâché et troué. Ça l’énervait ! Tous les jours elle le voyait, et elle avait beau frotter, jamais les tâches ne partaient. Un jour, pleine de rage, elle alla le mettre à la décharge.

 

Elle en acheta un autre, tout beau tout neuf, d’une belle couleur coquille d’œuf. Elle s’affale, heureuse, dessus, mais au bout de 10 minutes, elle sue ! « Il fait trop chaud dans cette maison, je veux une climatisation ». Elle appela son ami François qui lui en posa trois. Elle retrouve enfin sa joie, mais qui est de courte durée, elle trouve sa déco démodée ! Il lui reste seulement deux heures avant la sortie de l’école, faire de la brioche au beurre, y’a pas le temps, ‘faut qu’elle décolle ! Elle saute dans sa voiture, elle accélère à fond, elle en défait sa coiffure et elle grince même des dents !

 

Déboulant dans le magasin, les yeux tout exorbités, tout est joli et super bien, elle a envie de tout acheter ! Son panier est bien rempli, sa carte bancaire va fumer, elle se dit « roh ben tant pis ! » avec un énorme sourire niais et les cheveux tout ébouriffés. Puis en arrivant chez elle, les bras chargés dans l’escalier, voilà que ses pieds s’emmêlent, qu’elle tombe et qu’elle se casse le nez.

 

Loin de la déco des magazines, au milieu de son champ de ruines, elle pleurniche et entend une grosse  voix « grosse quiche ! Arrête d’acheter des trucs qui servent à rien, ça ne peut pas te faire du bien. Ce bonheur là est bien trop faux, en plus de te mettre à découvert, il n’est pas du tout écolo ! Je suis la Terre et toutes ces merdes font un énorme dégât sur moi, en plus t’as pas besoin de ces achats : ton canapé est réparable, la clim n’est pas indispensable et la déco n’en parlons pas ! Acheter c’est polluer, réparer c’est me protéger. Je suis la mère de tous les enfants, et ce, depuis la nuit des temps… ».

 

Le nez en biais et le sang moitié séché, elle se lève de son carnage et décide de faire le ménage : de virer tout ce qui sert à rien pour devenir quelqu’un de bien. Ses enfants la retrouvent toute sale et décoiffée, ils la regardent, interloqués. Elle leur dit qu’apprendre, parfois, ça fait mal, et qu’y a pas qu’à l’école qu’on prend des leçons. Elle a un sourire transversal et les yeux tout pétillants. S’ensuit une liste, de belles et bonnes résolutions, qui a un goût de rébellion. N’en déplaise aux économistes, notre choix est de moins consommer, on choisit la simplicité !

 

 

Passer à l’action, pourquoi ?

Saviez-vous que la Nouvelle-Calédonie émet, par habitant, autant de CO2 que les États-Unis ou le Canada : plus de 16 tonnes par habitant et par an ? L’industrie du nickel est la grande responsable. Nous ne pouvons pas stopper cette pollution industrielle, mais nous avons notre pouvoir de consommateur entre les mains, à nous de choisir quels produits acheter… ou pas.

Comment faire ?

Pour consommer le moins possible, ne cédons pas aux tentations ! Vous verrez ce n’est pas si pénible : achetons de l’occasion, buvons de l’eau du robinet au lieu d’un soda frais, sachez sacrifier un peu de vos envies pour en finir avec ce trop plein d’industries. Voici une liste non exhaustive d’astuces alternatives, à compléter si vous le souhaitez !

 

1 – Énergie

Sachons économiser l’électricité, mais aussi le pétrole en faisant du co-voiturage par exemple, ou en allant à pied faire quelques courses ou récupérer les enfants à l’école.
Si vous êtes propriétaire, passez à l’énergie solaire. En NC, seule 11% de l’énergie fournie provient d’énergies renouvelables, vous bénéficiez en plus d’une réduction d’impôts si vous passez au solaire chez vous.

 

 

2 – Nourriture

On ne le répètera jamais assez, manger local, c’est la priorité. En plus d’être bonne pour votre santé, ça évite les longs trajets des pommes, poires et poulets pas chers. Commençons à manger responsable et pour éviter les marges abusées, allez donc à l’Ecopanier !

 

3 – Vêtements

Saviez-vous par exemple que la production d’un teeshirt équivaut à 70 douches et 285 douches pour la fabrication d’un jean ? L’industrie du vêtement est une des plus polluantes au monde.

Pour vous vêtir sans polluer, vous pouvez acheter localement des vêtements pas chers : dans les friperies ou les vides greniers.

 

4 – Hygiène

Pour éviter le trop d’emballages, faisons au maximum de choses nous-mêmes ! Du maquillage à la lessive, en passant par le dentifrice et les lingettes, beaucoup de produits indus sont remplaçables par le fait-maison. Bien sûr, évitons au maximum le jetable.

 

5 – Soyons forts

Enfin, avant d’acheter quoi que ce soit, demandez-vous systématiquement « est-ce que j’en ai vraiment besoin ? ». Sachons ne pas nous faire trop influencer par la pub, même si cela est quasi impossible.

Il est de notre devoir de laisser le moins de traces sur notre planète et de préserver, soyons forts et agissons !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *