L’aloé vera pousse chez nous comme une mauvaise herbe. On voit même parfois des pieds entiers arrachés sur le trottoir qui attendent le camion-poubelle. Mais cette plante mérite un meilleur traitement car elle est (très très) généreuse avec nous.

 

Appelée aussi « Lys du désert » ou encore  « aloès des Barbades », ses origines sont floues (un peu comme nous) mais ses vertus sont reconnues depuis des millénaires. Alors boudons les produits « à base d’aloé vera » conditionnés dans du plastique, qui ne contiennent jamais autant de propriétés que le frais, prenez un couteau bien aiguisé, marchez dans votre jardin, coupez-en une feuille et hop, par ici les miracles ! Nous parlerons ici des propriétés de sa pulpe bienfaisante qui offre de très nombreux composants actifs, dont des minéraux, des vitamines, des acides aminés, des enzymes, etc. Pour connaitre la liste complète, c’est par ici.

 

Quelques précautions avant de commencer
1 – Lorsque vous coupez une feuille d’aloé vera, un liquide jaune en sort, c’est sa sève. Il faut la retirer car elle contient de l’aloïne, qui est un puissant composé laxatif (blagueur cet aloé !). Rincez l’extrémité coupée et attendez qu’elle ne rejette plus de sève avant d’utiliser la pulpe, appelée aussi « gel ».
2 – N’utilisez pas les feuilles d’un aloé qui vit dans l’intérieur d’une maison ou d’un appartement. Classifié comme étant une plante dépolluante, ses feuilles sont donc chargées de particules toxiques.
3 – Conservez les feuilles coupées au réfrigérateur
4 – Vous pouvez consommer de l’aloé tous les jours, mais pas en trop grande quantité !

 

Comment le consommer ?
Il existe deux façons de le consommer, parmi les plus simples au monde : en jus ou coupé en morceaux.
• Le jus doit être extrait de la pulpe fraîche d’aloé vera. Pour l’obtenir, retirez la peau de la feuille, en extraire la pulpe et la malaxer. Mélangez l’équivalent d’une cuillère à soupe de jus dans un verre d’eau ou de jus de fruits, vous pouvez aussi le boire pur (pour les vrais !), mais le goût n’est pas transcendant.
• Pour consommer des morceaux de la pulpe (encore plus facile), retirez la peau avec un couteau sur toute la longueur de la feuille, des deux côtés. Rincez si il y a encore de la sève apparente. Coupez ensuite ces morceaux gluants en petits morceaux puis mélangez avec du thé froid, du sucre, ou ce que vous voulez selon vos goûts !

 

L’aloé, l’allié de votre beauté

• Bon pour la peau
L’aloé est l’ami de toutes les peaux, d’ailleurs Cléopâtre ne se privait pas de ses propriétés exceptionnelles pour parfaire sa légendaire beauté, en application directe sur la peau. Sa pulpe fraîche contient des acides aminés dont huit ne peuvent pas être produits par le corps.
Ce végétal (presque magique) prend soin et embellit toutes les peaux, de la plus déshydratée à la plus grasse, et mêmes de celles agressées ou irritées. Voici une petite liste de ses bienfaits : hydrate, régule le sébum, soulage et soigne les irritations de la peau (eczéma, brûlures, coups de soleil, boutons de fièvre, piqûres d´insecte etc.), aide à se débarrasser de l’acné, anti-rides.
Et c’est pas fini, il est aussi cicatrisant. Certains Indiens natifs utilisaient même du gel d’aloe directement sur les plaies ouvertes, sans les suturer au préalable. Cela permettait une excellente cicatrisation qui, de plus, laissait beaucoup moins de traces que les points de suture.
L’aloe vera est très actif et pénètre rapidement la peau, il peut parfois la faire rougir, ceci est sans gravité.

• Merveilleux pour les cheveux
Pour les soins capillaires, l’aloé vera permet de faciliter le démêlage, de réparer les pointes fourchues, de fortifier et d’assainir le cuir chevelu. On trouve dans les supermarchés des shampoings à base d’aloe vera, destinés au cuir chevelu irrité. Il fortifie et aide aussi à la pousse des cheveux.

Recette masque nourrissant spécial cheveux secs
Dans un mixeur, mélangez :
1 c. à s. de jus d’aloé vera
la chair d’un avocat
1 c. à s. d’huile d’olive
1 c. à s. d’huile d’amande douce
1 c. à s. de miel
Sur cheveux humides, répartissez le mélange et enroulez vos cheveux dans une serviette chaude pendant 20 minutes. Rincez et effectuez un shampoing doux.

 

Une mini-pharmacie

• L’aloé stimule des défenses naturelles et apporte du bien-être en cas de fatigue. En même temps, avec toutes les vitamines qu’il contient, on en espérait pas moins !

• Bien-être intestinal et gastrique : grâce aux enzymes qu’il contient, il agit comme un pansement en protégeant et en améliorant le bon fonctionnement gastrique, notamment en cas de forte acidité (voire d’ulcères). Il stimule l’activité de la flore intestinale et aide donc à vous renforcer contre les agressions extérieures, même sévères comme la tourista ou la gastro-entérite. L’aloé, c’est l’ami des intestins ! Il aide aussi à éliminer les simples toxines après quelques excès.

• Pour les diabétiques : il diminue le taux de glycémie.

• Bon pour le cœur : réduit le taux de cholestérol et de triglycérides.

• Apaise les laryngites et les maux de gorge. A utiliser en gargarisme.

• Soulage les hémorroïdes et les infections urinaires.

• Au lit : l’aloé est un excellent lubrifiant (grâce à son super pouvoir hydratant).

• Antioxydant : Il protège le corps du vieillissement en facilitant la régénération cellulaire.
Les Maya appelaient cette plante « la source de jeunesse ».

• Aide au maintien d’une ossature normale (donc n’hésitez pas à déguster du thé agrémenté d’aloé avec mémé).

 

L’aloé vera en cuisine

L‘aloé est puissant mais si sensible ! Ni le jus ni le gel ne peuvent être cuits car les enzymes de la plante sont thermolabiles : leur action est neutralisée par une chaleur au dessus de 40°. Il est donc absolument impossible de l’utiliser en pâtisserie cuite au four ou à la poêle dans votre poulet curry-coco. Mais c’est pas grave, vous pouvez parfaitement le mixer pour l’intégrer à vos coulis de fruits, vos smoothies, vos salades de crudités ou de fruits, vos yaourts, etc. Pour les recettes chaudes, incorporez-le en fin de cuisson ou juste avant de servir. Son goût étant neutre, vous pouvez en mettre partout.

Le problème maintenant : comment combler vos besoins en aloé ?

Appelez vos copines, et dites-leur « allo, hé t’as pas de l’aloé ? » Ok, j’aurais bien besoin d’une cure moi…

 

Mises en garde 
L’aloe vera ne présente aucune toxicité, aucune contre-indication à d’autres médications, même s’il est nécessaire de demander l’avis de son médecin dans le cadre d’une médication spécifique. L’usage d’aloe vera ne remplace en aucun cas un traitement médical. Il reste déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux jeunes enfants. Ce sont de simples précautions, mais à savoir !

Copyright illustration de couverture : Alix

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *