Amma, qui signifie « Mère » en hindi, de son vrai nom Mata Amritanandamayi est une gourou d’Inde. Amma est une mahatma – grande âme – indienne, considérée comme une divinité dans son pays natal. Elle est née dans la religion hindoue mais proclame que sa seule religion est l’amour. En trente ans, elle a déjà pris dans ses bras 29 millions de personnes à travers le monde.

 

Cette embrassade, appelée darshan est devenue au fil des années sa marque de fabrique. C’est une expérience réputée bouleversante. Lors d’assemblées des centaines de personnes viennent à sa rencontre pour recevoir son énergie. Toute la journée, elle va serrer chaleureusement ceux qui se présenteront à elle. Des chrétiens, des musulmans, des juifs, des non croyants, elle ne fait aucune distinction de religion ou de couleur de peau. Son message, « aimez-vous les un et les autres ». Et ce n’est pas de la poudre aux yeux ! Loin de la folie des sectes, son enseignement repose sur les voies traditionnelles de la non-dualité et de la dévotion. Un jour, Amma n’aurait pas hésité à lécher les plaies d’un lépreux (si ça ce n’est pas un symbole d’espoir et d’amour !).

Dans la religion hindouiste, le darshan (qui signifie « vision » en sanskrit ) est un moment de contact visuel avec un maître spirituel ou sa représentation et la transmission d’énergie spirituelle associée à cette vision. Il peut prendre différentes formes suivant les maîtres. Amma passe de huit à plus de vingt heures d’affilée avec ses dévots à leur parler, à écouter leurs problèmes et à leur donner le darshan, sans pause, sans faiblir et toujours avec le sourire.

Comment se passe le darshan ?

Vous attendez Amma dans une file d’attente au milieu de centaines de personnes. L’ambiance est zen, l’endroit sent l’encens et des gens chantent. Puis c’est votre tour. Amma vous sert longuement contre elle. Une vague de chaleur vous envahit. Vous vous relâchez totalement. Puis, elle vous embrasse et vous offre avec un grand sourire, une pomme, un pétale de rose et un bonbon. Vous ne serez peut-être pas totalement bouleversé, mais assurément vous serez paisible.

 

Finalement, le darshan c’est un câlin ?

Selon certaines personnes qui l’ont vue et qui on reçu son étreinte, ce qu’elle dit et ce qu’elle fait, on en serait tous capables… à la différence près, que elle, elle le fait. Elle n’hésite pas à prendre dans ses bras des personnes qu’elle ne connaît pas afin de partager son amour. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des câlins, le pouvoir de l’amour ! Le darshan est considéré comme une expérience spirituellement bénéfique et il aurait un pouvoir de guérison à divers degrés.

 

Une histoire particulière

  • Née en 1953, au sein une famille de modestes pêcheurs du sud de l’Inde parents de 13 enfants, c’est très jeune qu’Amma commence à étreindre des personnes démunies pour les réconforter. Au grand dam de sa famille. Car en Inde, une jeune fille ne doit pas toucher d’autres personnes, surtout si elles sont d’une autre caste, et encore moins des hommes.
  • A 5 ans elle vole du beurre et du lait qu’elle va distribuer aux pauvres, comme le fait Krishna dans la mythologie hindoue, pauvres, ses parents ne comprennent pas cette dévotion et la punissent.
  • En 1975, à 22 ans, elle quitte sa famille à cause de divers problèmes et part vivre dans la rue. Selon la légende, des animaux dévoués lui apportaient de la nourriture.
  • Jeune adulte, elle aurait été l’auteur de plusieurs prodiges, comme chasser en l’embrassant un cobra qui terrorisait un village.
  • En 1981 elle fonde deux organisations à but non lucratif (ashram) dans son pays.
  • A 34 ans, en 1987, à elle fait son premier tour du monde. Elle devient alors connue internationalement en tant que guru et pour son engagement humanitaire pour les personnes les plus défavorisées, notamment les femmes et les membres des « castes inférieures ».
  • En 1994, Amma fonde un campus universitaire. L’université travaille avec le gouvernement de l’Inde pour développer l’éducation.
  • Aujourd’hui, son temps est partagé entre son ashram principal en Inde et les tournées qu’elle fait chaque année aux États-Unis, en Europe, au Japon, en Inde. Elle y rencontre aussi bien ses disciples que des curieux, venus faire l’expérience du darshan. Des communautés autour de son message existent partout dans le monde. La réussite opérationnelle de ses actions humanitaires est assurée par des bénévoles à travers la pratique de sevā, le service désintéressé.

 

Amma a ses détracteurs et certains affirment que tous ses miracles sont faux. Mais après tout, si son message et ses actions changent de façon positive la face du monde, est-ce vraiment important ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *